Se déplacer à Walt Disney World

Transportation

L’immensité et la démesure de Walt Disney World sont vraiment les premières choses qui frappent en arrivant. Avec une superficie comparable à celle de Paris, on se demande forcément comment on va faire pour aller à tel endroit, et surtout combien de temps cela va prendre !

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ce n’est pas Disney mais Transtar, une société extérieure, qui se charge du transport des Cast Members. Il s’agit d’un service inclus dans les fees payées avant de partir et exclusivement destiné aux locataires des quatre résidences (pour rappel : Vista Way, The Commons, Chatham Square et Patterson Court). Notre Housing ID nous est demandée à chaque montée et, croyez-moi, si jamais on l’a oubliée parce qu’on est sorti de chez soi en quatrième vitesse, ce n’est même pas la peine d’essayer ^^ !

Il existe neuf lignes permettant de rejoindre les différents parcs, hôtels ou tout autre lieu où l’on est susceptible de travailler. Deux autres lignes sortent de Walt Disney World pour aller jusqu’au gigantesque hypermarché Walmart et au Florida Mall, un centre commercial.

Transtar

La fréquence des bus varie selon les lignes, mais il faut en général compter une bonne demi-heure entre chaque, et ce quasiment 24h/24. Les horaires de passage sont supposés être fixes, ils sont tous inscrits dans un petit fascicule qui nous est remis au début du programme, mais il s’avère être très risqué de s’y fier. Cinq minutes d’avance un jour, dix minutes de retard le lendemain… Bref, pour éviter quelques montées de stress, j’ai très vite pris l’habitude de prévoir trèèès large avant de partir au travail, tant pis si je devais parfois attendre une heure en salle de pause avant de pouvoir commencer mon shift. Car oui, la moindre seconde de retard apparaît dans notre casier et peut mener à des sanctions, mais j’y reviendrai une autre fois.

La durée du trajet dépend de l’endroit où l’on travaille, certains sont évidemment mieux lotis que d’autres. Pour ma part, j’ai eu l’honneur de me retrouver au Magic Kingdom, le parc le plus visité, le plus iconique… mais aussi le plus excentré ! Depuis ma résidence de Chatham Square, il me fallait environ trois-quarts d’heure pour me rendre à West Clock, là où se trouvent le costuming et le parking des employés. Une deuxième navette me permettait ensuite d’aller jusqu’au parc en quelques minutes. Entre le moment où je sortais de chez moi et celui où j’arrivais dans ma salle de pause où je pouvais pointer, il me fallait donc un peu plus d’une heure, là où des amis qui travaillaient à Epcot par exemple ne mettaient qu’une vingtaine de minutes.

Près d’une heure donc passée dans le bus pour aller travailler, mais aussi pour revenir, et c’est là que le bat blesse. Imaginez un seul instant les centaines d’employés qui viennent de faire la fermeture du parc et qui attendent lessivés l’arrivée du bus qui passe deux fois par heure… Bref, c’était la guerre, et il m’était plus que fréquent de passer le trajet du retour debout, n’ayant pas le courage d’attendre le prochain passage.

J’ai donc très vite compris pourquoi autant de Cast Members américains amenaient leur voiture jusqu’en Floride, ça leur faisait gagner un sacré bout de temps chaque jour. Au bout d’un certain moment, j’ai commencé à me faire régulièrement raccompagner par des collègues, et je peux vous assurer que c’était bien agréable d’être chez moi en à peine plus de dix minutes !

Pour les guests, Disney met à disposition un impressionnant réseau de bus qui dessert tous les lieux qui leur sont accessibles (ni les résidences ni les backstages donc). C’est un service gratuit, et aucun contrôle n’est effectué pour en profiter. L’avantage qu’a le réseau Disney sur celui de Transtar est qu’il est beaucoup plus dense, plus simple et ouvert à tous, il est ainsi à privilégier si on veut rejoindre par exemple Downtown Disney après avoir passé la journée dans un parc.

Disney

Deux lignes de monorail servent également à relier Epcot, le Magic Kingdom et ses trois hôtels que sont le Contemporary Resort, le Polynesian Resort et le Grand Floridian Resort & Spa. On n’a pas forcément l’occasion d’emprunter un monorail tous les jours dans sa vie, donc autant en profiter !

Monorail

On peut aussi citer le ferry qui navigue sur le Seven Seas Lagoon, le lac qui sépare le Magic Kingdom et son parking. Comme pour le monorail, il sert à relier le royaume enchanté et les trois hôtels qui se trouvent à côté.

Ferry

Pour circuler dans Walt Disney World, il n’y a donc pas trop de problème si ce n’est les durées qui peuvent parfois sembler être des éternités. En revanche, c’est pour sortir du complexe que la voiture se révèle vite indispensable, le taxi étant la seule alternative compte tenu de la pauvreté des transports en commun. C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis peu sorti de la bulle Disney au cours des deux mois et demi. Mais bon, si jamais on veut partir se faire un resto en ville ou aller à la plage, c’est comme pour le soir après le travail, le bon plan reste toujours de partir dans la voiture d’un pote américain !

2 réflexions sur “Se déplacer à Walt Disney World

  1. Tloz 2 octobre 2014 / 19:25

    C’est fou. Un article sur un truc aussi bateau que les transports en commun, et pourtant, je le lis avec enthousiasme!

    • Aurélien 5 octobre 2014 / 23:17

      Et moi c’est avec enthousiasme que je l’ai écrit, pourtant Dieu sait que j’ai pu haïr les bus à certains moments ! :p

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s