Your visa is approved!

Visa

L’obtention du visa est probablement l’étape la plus barbante, mais c’est également la plus importante. Ca prend du temps, c’est pas donné, mais qu’est-ce que ça fait du bien de récupérer son passeport avec le Saint Graal qui permettra de travailler aux Etats-Unis ! J’ai listé ci-dessous les différentes étapes du processus pour que nous soit délivré ce visa J-1.

Step 1

Tout commence par la réception du Disney Package dont j’ai pu présenté le contenu ici-même. La première étape consiste à payer les frais SEVIS d’un montant de $35 (à peu près 27€). Pour cela, on doit se rendre sur ce site et compléter le formulaire I-901. On nous demandera le numéro SEVIS et le numéro du programme qui se trouvent tous deux dans le DS 2019 reçu dans le package. Une fois ces frais payés, il faut penser à imprimer le récépissé, il sera nécessaire à l’ambassade.

Step 2

On peut ensuite d’ores et déjà programmer le rendez-vous à l’ambassade des Etats-Unis à Paris. Pour cela, deux moyens s’offrent à nous :

  • Passer par le site internet et payer $14 (soit un peu plus de 11€)
  • Téléphoner au 0810 26 46 26 et payer 14,50€

J’ai opté pour la première solution qui, en plus de son tarif un poil moins élevé, offre la possibilité de reprogrammer son rendez-vous deux fois gratuitement. Pour ma part, il fallait compter environ trois-quatre jours pour trouver un créneau, j’ai d’ailleurs été agréablement surpris par ce laps de temps assez court. Après avoir sélectionné la date et l’heure du rendez-vous, on reçoit une confirmation par mail qu’on doit imprimer et ramener à l’ambassade.

Step 3

Le rendez-vous étant programmé, on peut maintenant attaquer le DS 160, assurément la chose la plus fastidieuse et chronophage du processus, et c’est  que ça se passe. Il faut prévoir à peu près une heure et demi pour le remplir (voire plus si, comme moi, vous êtes du genre à tout relire trois fois, just to make sure). Il y a la possibilité de sauvegarder l’avancement (pour cela il faut penser à noter son Applicant ID dès le départ), mais je vous conseille de tout faire d’une seule traite. En soit, ce n’est pas très compliqué, tout peut même être traduit en français, mais il y a une tonne de questions pour que les USA sachent absolument tout de nous. Dans la lettre envoyée avec le package se trouvent les quelques informations qu’on ne peut pas inventer. Si toutefois vous avez des difficultés à compléter le formulaire, il ne faut pas hésiter à appeler IS ou à consulter cette aide très bien faite. On doit aussi à un moment télécharger une photo 5×5 (c’est ce format-ci aux Etats-Unis). Même si je crois qu’on peut la prendre via la webcam de l’ordinateur, j’ai préféré aller directement chez le photographe, d’autant plus qu’on doit apporter une photo au rendez-vous. A la fin, là encore, on doit imprimer la confirmation pour l’ambassade.

Step 4

La prochaine étape est le mandat-compte à compléter dans un bureau de poste et qui coûte 120€ (aïe !). Personnellement, je n’ai même pas eu besoin de renseigner le guichetier des informations qui étaient inscrites sur la lettre d’IS (le montant et le code de l’ambassade), il a su quoi faire dès que je lui ai dit que c’était pour un visa américain. Une fois de plus, il faut bien garder le récépissé pour pouvoir le présenter à l’ambassade. Dans le même temps, pensez à acheter une enveloppe Chronopost à 25€ pour qu’une fois le visa accepté, le passeport puisse être renvoyé à votre domicile.

Step 5

Tous les documents remplis et imprimés, ça y est, on est prêts pour le rendez-vous à l’ambassade à Paris. Nous ne pouvons y entrer quasiment qu’avec nos papiers, les appareils électroniques sont proscrits, et même si de toutes petites consignes sont mises à disposition à l’entrée, je vous conseille vivement d’arriver peu encombrés. Mon rendez-vous du mercredi 21 mai s’est déroulé en trois phases :

  • Une dame a tout d’abord vérifié que j’avais bien tous les papiers et m’a remis un petit ticket avec mon numéro de passage.
  • Après avoir patienté à peine quelques minutes, j’ai été appelé à un premier guichet pour remettre mes papiers et donner mes empreintes. J’ai ensuite été invité à patienter à nouveau dans la salle d’attente qui se trouve au centre de la trentaine de guichets.
  • Là encore, seulement quelques minutes après, j’ai été appelé à un second guichet. En anglais cette fois-ci, le monsieur m’a demandé à nouveau mes empreintes et m’a demandé où j’allais travailler et quel serait mon job. S’en est suivi un « Your visa is approved ». Yeaaaaaaah !

Et voilà, c’est aussi simple que ça ! J’ai passé moins d’une demi-heure à l’ambassade, tout est allé très vite. Y a pas à dire, ils sont super bien organisés et tout est réglé comme du papier à musique. Le visa a été envoyé l’après-midi même, le livreur est passé dès le lendemain mais, n’étant pas présent, je n’ai au final récupéré le passeport que samedi. Voilà une bonne chose de faite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s